Art-Thérapie

L’art-thérapie est une médecine douce et alternative reconnue et acceptée par le corps médical. Dans son ouvrage, « Penser l’art-thérapie », Jean-Pierre Klein* propose cette définition : « L’art-thérapie est un accompagnement de personne en difficultés (psychologiques, physiques, sociale ou existentielle) à travers leurs productions artistiques.(…) Art-thérapie: accompagnement thérapeutique de personnes mise en position de création de sorte que leurs parcours d’oeuvre en oeuvre face processus de transformation d’elle-mêmes ».

Par la création et l’accompagnement du thérapeute, l’art-thérapie permet de remettre en activité la personne souffrante, de réanimer, de faire bouger ses lignes internes, c’est-à-dire de permettre au sujet d’assouplir ses mécanismes de défense et de transformer ses freins en levier. Elle concerne tant les adultes et personnes âgées, que les enfants et adolescents, sans pratique ou connaissance artistique nécessaire préalable.

Il ne s’agit pas de loisirs créatifs, ni d’atelier d’animation artistique, ou de cours d’art-plastiques ! Plus qu’une simple expression artistique en vue de se soulager, l’accompagnement art-thérapeutique contribue à un processus de traversée de ses propres traumas et souffrances afin de les dépasser et aller vers l’enrichissement personnel. L’intérêt n’est pas tant dans la production d’une oeuvre finale que dans le processus de création et ce qu’il mobilise chez tout un chacun, en fonction de ses difficultés et besoins.

Selon les séances, on travaille parfois plus le versant artistique, d’autres fois plutôt le versant thérapeutique et très souvent on se situe à la croisée des deux. Ainsi, l’art-thérapeute est formé pour accueillir la demande thérapeutique d’une personne, l’analyser, en la percevant dans son contexte (problèmes, symptômes, pathologies), pour définir les modalités de prise en charge au travers un processus de création artistique.

Le suivi se fait en séances individuelles (ou en petits groupes), en soutenant l’approfondissement des formes des productions artistiques par des indications de création, en tenant compte de la variabilité des états de présence et d’émotion de la personne, pour installer un processus de création suscitant un processus thérapeutique.

L’art-thérapeute est à même de repérer les évolutions tant de la personne que de ses productions, d’identifier les blocages, les problématiques. Il doit avoir fait un travail psychothérapeutique ou psychanalytique sur lui-même et être engagé dans des processus créatifs. Cela est indispensable pour tenter de comprendre où en est le patient à un moment donné dans ses difficultés psychiques, son retrait, son incapacité à se concentrer, à se mettre en mouvement, son agitation ou son apathie, sa peur du regard de l’autre, de l’échec ou encore sa peur de l’abandon et/ou de l’intrusion…

L’art-thérapie peut faire l’objet de prescription médicale et suit un code de déontologie

*JP Klein est fondateur de l’INECAT, et figure parmi les pionniers de l’art-thérapie en France. Il a accompagné Marion Vaast, votre art-thérapeute, dans sa formation en art-thérapie, et son travail de recherche. Psychiatre en Hôpital, il est docteur habilité à diriger des recherches en psychologie et ancien président du collège international de psychiatrie infanto-juvénile. Auteur également de nombreux articles et livres sur l’art-thérapie : Que sais-je ?, Penser l’art-thérapie, Psychothérapie de l’enfant et de l’adolescent…